Image non disponible

Plan de changement – 2018

Veuillez trouver l’intégralité du rapport ici.

Le Burkina Faso est signataire de la majorité des instruments juridiques internationaux et régionaux qui protègent les femmes et garantissent l’égalité hommes/garçons – femmes/filles, tels que la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, la Plate-forme d’action de Beijing et la Déclaration solennelle de l’Union africaine sur l’égalité des sexes.

Malheureusement, l’impact réel de ces instruments internationaux sur la vie des femmes reste limité et variable. En effet, malgré des discours volontaristes et des bonnes intentions traduites par la ratification des textes juridiques progressistes, les pratiques ne favorisent pas l’implication efficace des femmes burkinabé qui rencontrent encore des difficultés dans la jouissance effective de leurs droits, limitant ainsi leur participation pleine et entière aux actions de développement.

Cette situation interpelle l’ensemble des acteurs, promoteurs et défenseurs de ces droits, à poursuivre leurs efforts pour contribuer à réduire, voire éradiquer toutes ces formes de violences.

Plusieurs initiatives ont été entreprises aussi bien par les institutions étatiques que les Organisations de la Société Civile ; ce qui a permis d’engranger des résultats positifs.

L’AFJ/BF, en tant que structure de promotion des droits des femmes et de la fille, existant depuis 1994, y a fortement contribué à travers la mise en œuvre d’une série d’actions allant des formations aux plaidoyers en passant par des sensibilisations, la réalisation d’étude…etc. Toujours dans cette dynamique, l’AFJ/BF entend, cette année encore, jouer sa partition grâce à la mise en œuvre de son plan de changement issu de son plan stratégique 2016 – 2020.6

La mise en œuvre de ce plan de changement, grâce à l’appui financier de l’Ambassade du Royaume du Danemark et l’appui technique de OXFAM IBIS, va contribuer à l’amélioration de la situation sociale et juridique des femmes et des jeunes filles du Burkina Faso. Les principales actions consistent à réaliser des formations au profit des acteurs judiciaires et extra judiciaires, à faire des sensibilisations sur les droits des femmes et des jeunes filles, à fournir des services d’assistance juridique et judiciaire à l’endroit des populations en général et des femmes et des jeunes filles en particulier, à faire des plaidoyers auprès des décideurs pour le changement. L’ensemble des activités à mettre en œuvre concourront à l’atteinte des cinq (05) objectifs spécifiques regroupés en trois (3) axes stratégiques : le renforcement de connaissances, l’assistance juridique et judiciaire aux femmes victimes de violation de leurs droits, le renforcement de l’efficacité et de l’efficience de l’Association. Les résultats escomptés vont contribuer à produire le changement visé à long terme dans le plan stratégique de l’AFJBF sur la problématique.

Image non disponible

Rapport d’activité S1 – 2018

Veuillez trouver l’intégralité du rapport d’activité ici.

A travers la mise en œuvre de son plan de changement 2018, l’AFJ/BF entend contribuer d’une part à atténuer les différentes formes de discriminations à l’égard de la femme et de la fille et d’autre part à réduire l’ampleur des violences faites aux femmes dans les zones ciblées.

Le plan de changement 2018, qui est extrait du plan stratégique 2016-2020 de l’AFJ/BF, a pour objectif principal de contribuer à l’effectivité des droits des femmes et des filles au Burkina Faso, et ce, à travers la formation, la sensibilisation, la vulgarisation, le plaidoyer et l’assistance juridique et judiciaire comme moyens d’intervention efficaces capables d’entraîner un changement de comportements des populations à l’égard des femmes et des filles. Trois axes stratégiques ont été définis. Il s’agit de:

  • Axe stratégique 1 : Renforcement des connaissances et des compétences des acteurs et des populations
  • Axe stratégique 2 : Assistance juridique, judiciaire et sociale des femmes et filles victimes de
    violation de leurs droits
  • Axe stratégique 3 : Renforcement de l’efficacité et de l’efficience de l’Association des Femmes Juristes du Burkina-Faso (AFJ/BF)

Pour l’atteinte des résultats du plan de changement 2018, vingt – six (26) activités ont été planifiées dont treize (13) pour le premier semestre.

En termes de performance, sept (7) activités ont été réalisées sur les 13 planifiées soit un taux de réalisation de 54%. Cependant, pour la majorité des activités prévues mais non réalisées au cours de ce semestre, on note un début de mise.

Les principales activités réalisées concernent l’assistance juridique, judiciaire et psychologique au sein des cliniques juridiques de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, la prise en charge des frais d’assistance juridique, la maintenance et l’animation du site web, l’archivage et l’acquisition du logiciel ainsi que la formation du gestionnaire.

Le vendredi 25 mai 2018, la présidente de l’AFJ/BF a procédé au lancement officiel des activités du Plan de changement en présence des membres inscrites au sein des axes. La présentation du plan de changement a permis aux membres présentes de s’approprier le contenu du document et d’apprécier les défis liés à la mise en œuvre des activités au regard du court délai.

La présidente de l’AFJ/BF qui a présidé la rencontre, a exhorté les membres à s’engager afin de garantir un bon taux d’exécution aussi bien physique que financier. Les membres des différents axes ont par la suite tenu des rencontres en vue de la planification et la préparation des activités.