Plan stratégique 2012-2014

L’Association des femmes juristes du Burkina Faso (AFJ/BF) a organisé une rencontre, le 16 mars 2012. Cette session de concertation avait pour but de présenter officiellement le plan stratégique 2012-2014 de l’association.

C’est un document de 45 pages composé de huit axes, qui sera la feuille de route de l’Association des femmes juristes durant les trois années à venir. Estimé à environ 330 millions de F CFA, ce document a été élaboré selon une approche participative, avec le soutien de l’Institut danois des droits de l’Homme et l’ambassade du Royaume de Danemark au Burkina Faso. La représentante de l’ambassadeur du Danemark, Ulla Naesby Tawiah, a affirmé que le plan est de bonne qualité, vu les échos qui lui sont parvenus en ce qui concerne son élaboration. Elle trouve que toutes les activités du document sont très pertinentes. En ce sens, Ulla Naesby Tawiah n’a pas manqué de féliciter l’AFJ pour le travail abattu. Pour la présidente de l’AFJ/BF, Somkinda Traoré /Ouédraogo, la présentation du plan stratégique marque un nouveau départ pour l’Association qui a désormais une vision claire des activités qu’elle va mener de 2012 à 2014. Ce plan, dit-elle, véritable outil de communication et de mobilisation de ressources financières, permettra à l’Association des femmes juristes du Burkina Faso d’avoir plus de partenaires et de fonds nécessaires à la réalisation de ses activités. Ce plan, poursuit la présidente Somkinda Traoré/Ouédraogo permettra à l’Association d’agir avec efficacité et efficience pour la promotion et la protection des droits des femmes et de la jeune fille au Burkina Faso. Aussi, dit-elle, en tant qu’outil de planification, le plan permettra de donner plus d’effets et d’impacts aux activités de l’Association à travers la possibilité de bien planifier, bien gérer les activités et de mieux suivre les indicateurs. Pour terminer, la présidente de l’AFJ/BF a souhaité que le plan stratégique 2012-2014 puisse cadrer avec les objectifs des différentes structures. L’AFJ/Burkina Faso est une association à caractère scientifique, laïc et apolitique, créée le 14 novembre 1993. Elle a pour but de promouvoir et protéger les droits de la femme et de la jeune fille au Burkina Faso.

Pour la présidente de l’AFJ/BF, Somkinda TRAORE l’Association a entamé le processus d’élaboration de son plan stratégique 2012-2014. En rappel , a-t-elle poursuivi, aux cours de l’année, quatre projets ont étés exécutés, entre autres, le projets « suivi de l’état de la mise en œuvre de la CEDEF au BURKINA », financé par la national Democratic Institute (NDI), le plan d’action 2011 intitulé «  appui aux activités de l’Association des Femmes Juristes du BUKINA FASO (AFJ/BF)-année 2011 », financé par l’ambassade du Danemark et exécuté avec l’appui technique de l’Institut Danois des Droits de l’Homme (IDDH) . «  Pour 2012, nous poursuivons nos activités de formation, d’information, de sensibilisation et de plaidoyer avec nos partenaires tels que l’ambassade du Danemark, l’UNFPA et NDI, tout en espérant solliciter et trouver de nouveaux partenaires qui vont nous appuyer dans la mise en œuvre de notre plan stratégique », a indiqué la présidente de l’AFJ/BF.

Somkinda TRAORE a profité de l’occasion pour renouveler ses félicitations aux membres de l’AFJ/BF qui ont reçu des distinctions honorifiques.  « Mais nous ne devons pas avoir de cesse de nous interpeller sur notre rôle et notre responsabilité dans la vie de notre Association que nous animons quotidiennement », a laissé entendre la présidente de l’AFJ/BF.

EXTRAIT DE LE PAYS DU 19 MARS 2012

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 20 =