Journée Internationale de la femme 2014

Journée Internationale de la femme 2014

L’AFJ/BF ouvre ses portes

L’AFJ/BF a profité de la journée internationale de la femme pour ouvrir les portes de sa clinique juridique au grand public. Ambiance festive et instructive.

Lien de proximité

Une cinquantaine de femmes ont répondu présentes à l’appel de l’Association qui leur avait proposé d’organiser une causerie-débat pour les informer et pour leur permettre de poser des questions sur des problématiques qui les concernent. L’AFJ/BF met un point d’honneur à renforcer ses liens de proximité et à établir une relation de confiance avec les populations locales et particulièrement avec les femmes et les jeunes filles.

Nombreuses sont celles qui, interrompant leurs activités sur le marché, ont fait le déplacement pour venir écouter attentivement les deux juristes de la clinique leur présenter les objectifs et les activités de l’Association ainsi que le fonctionnement de la clinique juridique.

Répondre aux préoccupations des usagers

AFJ-BF-8-mars-consultation-documentation-1Bien souvent, les populations ignorent leurs droits et ne disposent pas des moyens financiers ou simplement des connaissances nécessaires pour les défendre. Elles craignent que les procédures judiciaires soient longues, complexes et coûteuses et que les conséquences qu’un procès pourrait avoir sur leur situation familiale soient plus néfastes que bénéfiques.

La journée portes ouvertes a contribué à rassurer les participants puisque c’est à ce genre de préoccupations que les femmes juristes s’évertuent à répondre au quotidien. Il est capital que les usagers sachent que la clinique est une structure d’écoute et d’appui-conseil offrant une assistance juridique et judiciaire gratuite.

Elle les informe sur leurs droits et sur les lois qui s’appliquent à leur cas. Par ailleurs, la conciliation y est toujours privilégiée afin d’aboutir à un accord à l’amiable et la discrétion des échanges y est garantie.

Ambiance festive

AFJ-BF-8-mars-visite-de-la-clinique-juridique-1Après avoir pu consulter la documentation mise à leur disposition et échanger avec les membres de l’AFJ/BF présentes, les femmes ont littéralement envahi les locaux de l’association. C’est en chantant qu’elles ont gravi les deux étages qui mènent à la clinique avant de profiterdu buffet dressé pour l’occasion. Une atmosphère festive propre aux célébrations du 8 mars qui a permis de démystifier la clinique et le travail des juristes en soulignant leur accessibilité et leur disponibilité.

Projection documentaire dans la soirée

Dans la soirée, l’Association projetait le film documentaire « La Femme des arènes », mis à disposition par l’Association Semfilms qui revient sur le parcours atypique et l’engagement d’Habibou Bagagnan. Déscolarisée et mariée de force très tôt, rien ne prédisposait cette femme à devenir une figure emblématique de l’espoir et de l’audace au féminin.

 

AFJ-BF-8-mars-projection-documentaire-3-1Mme Fatimata Sanou Touré, la Présidente de l’AFJ/BF a initié une discussion avec le public après la projection du documentaire « La femme des arènes » dans la soirée. Elle a profité de l’occasion pour insister sur le fait que l’aspect festif du 8 mars ne doit pas occulter que la journée de la femme est avant tout l’opportunité de replacer les revendications des femmes au coeur des débats.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 10 =