Axes d’intervention de l’AFJ/BF

Pour remplir sa mission et atteindre ses objectifs,   l’AFJ/BF a regroupé ses activités autour de  six  (06) axes stratégiques qui sont :

  • 1) La Formation,
  • 2) La Sensibilisation,
  • 3) La Vulgarisation,
  • 4) L’Assistance juridique et judiciaire,
  • 5) L’Analyse, recherche et plaidoyer
  • 6) Le Renforcement des capacités institutionnelles.

Axe 1 : La Formation

L’Association des Femmes Juristes du Burkina Faso est une organisation qui a pour but de promouvoir et protéger les droits de la femme et de la jeune fille au Burkina Faso. Pour atteindre ce but, elle a choisi de toucher plusieurs catégories d’acteurs ( les praticiens du droit, les agents de la santé, de l’enseignement, de la sécurité, des médias, les organisations de la société civile, les leaders d’opinion,…) à travers la tenue de sessions de formations à leur intention pour leur permettre de renforcer leurs connaissances sur les différents droits ou dispositions juridiques qui existent au Burkina et qui protègent la femme ou la jeune fille.

Axe 2 : Sensibilisation

La persistance des pesanteurs socio culturelles ainsi que la méconnaissance des dispositions juridiques en faveur de la femme et de la jeune fille  par les leaders d’opinion et les communautés locales sont les fondements du non-respect de leurs droits.
Pour toucher un plus grand public en vue de lever ce défi et parvenir à une meilleure connaissance des droits humains en général et en particulier des droits de la femme et de la jeune fille  et encore plus à leur meilleur respect au Burkina Faso, l’AFJ/BF utilise la sensibilisation comme une de ses actions principales. Plus spécifiquement, elle passe par  les émissions, spots publicitaires radio et télé, les conférences et les causeries débats, les projections de films ou théâtres forums pour toucher ses groupes cibles.

Axe 3 : Vulgarisation

Au Burkina Faso,  la majorité des populations est analphabète et  de ce fait, elle ne peut  accéder facilement aux textes, ni de les connaître.
Pour lever ce défi, l’AFJ/BF, met à la disposition de ses groupes cibles en particulier et en général des populations du Burkina Faso,  des documents d’information juridiques simplifiés et traduits en langues nationales. Par exemple depuis une décennie, un certain nombre d’ouvrages  a été édité et vulgarisé. Ce sont : le répertoire des textes juridiques favorables aux femmes, le lexique des termes juridiques et judiciaires relatifs aux droits de la personne et de la  famille, le recueil de différents cas de violences faites aux femmes…

Axe 4 :   Assistance juridique et judiciaire

Une des missions de l’AFJ/BF est de veiller en général à la  protection de toute personne victime de violation de ses droits,   et en particulier  de toute femme ou jeune fille dont les droits ont été violés au Burkina Faso.
Depuis une décennie, l’AFJ/BF a ouvert sur place à son siège une clinique juridique qui a pour rôle de conseiller, d’aider et d’accompagner les femmes et les jeunes filles victimes de violation de leurs droits qui lui font recours pour trouver des solutions à leurs problèmes. Pour cela, en vue de répondre aux sollicitations de ces femmes avec satisfaction, elle a établi depuis quelques années des relations de partenariat avec des cabinets d’avocats qui leur apportent de façon ponctuelle ou permanente une assistance judiciaire.

Axe 5 : Analyse, recherche et plaidoyer

Pour mieux documenter ses projets, ses communications ou ses interventions orales à l’endroit des partenaires techniques et financiers, des femmes et jeunes filles ou des populations,  l’Association des Femmes Juristes du Burkina Faso entreprend toujours des études ou recherches sur des thématiques bien spécifiques liées aux droits des femmes. Aussi, pour mener ses actions de plaidoyer à l’endroit de ses groupes cibles, elle utilise, les résultats des études et des recherches qu’elle mène.

Axe 6 : Renforcement des capacités institutionnelles

Le Renforcement des capacités techniques des membres de l’AFJ/BF
L’Association des Femmes Juristes du Burkina Faso  est une structure composée uniquement de femmes diplômées en droit de toute spécialisation. Elles n’ont donc pas toutes, les mêmes expertises ni les mêmes connaissances surtout pour ce qui concerne les droits humains et en particulier les droits de la femme. Pour permettre donc à tous ses membres de voir leurs capacités renforcées sur les droits humains et en particulier les droits de la femme et de la jeune fille en vue de faciliter leur implication effective dans les activités, l’AFJ/BF forme chaque année ses nouveaux membres sur différents thèmes liés aux droits des femmes.
Le renforcement des capacités fonctionnelles et opérationnelles de l’AFJ/BF
L’Association des Femmes Juristes du Burkina Faso,  de par les actions concrètes posées sur le terrain,  est devenue en deux décennies une organisation active mais surtout de référence dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de la femme et de la jeune fille au Burkina Faso. Cependant, pour continuer sur cette lancée il faudrait que ses capacités fonctionnelles et opérationnelles soient renforcées.